Green Babies Machine

En passant devant un supermarché exotique, je vois un vibromasseur fluorescent qui ressemblait un peu à une baleine en pleine chasse aux poissons de haute mer. Plus tard, alors qu’assis dans une station de bord de mer, j’ai dessiné cette machine à faire des bébés verts. Le concept est que cette machine à la mécanique très précise est destinée à faire des bébés vert vert vert et écologiques, partout dans le monde, y compris en Chine. Ce baby boom écologique est nécessaire si l’on veut que notre planète survive. Mal dirigée, l’industrialisation non orchestrée conduisant au gaspillage de précieuses ressources pourrait nous conduire vers des temps de crise financière, de marchés instables pour des pays dont la plupart des populations préfèreraient vivre de manière écologique de toutes façons.

Cette sculpture a été assemblée avec Martin Buller et Markus Odermatt à Bâle. J’avais rencontré Martin lors d’une expédition de ski, alors que je m’étais arrêté pour boire un verre de vin chaud. Avant de partir, il m’a expliqué qu’il avait été l’assistant de l’artiste Suisse Jean Tinguely pour tout ce qui concernait les mécanismes de grande ampleur. Il était aussi, comme je le découvrirai plus tard le cousin de Merret Oppenheim, avec qui il a une similarité de traits tout à fait étonnante. Son intellect est aiguisé et son humour divertissant. C’est donc ensemble que nous avons assemblé ma machine à faire des bébés verts.

Technique : Machine tournante, matériaux hétéroclites et cloche de chèvre.